Articles les plus consultés

30 avril 2009

Entropa, la sculpture de David Černý quittera bientôt Bruxelles


Info diffusée par le quotidien d'actualité nationale de Radio Prague.

"Entropa, sculpture provocatrice, installée devant le siège du Conseil de l’Union européenne à Bruxelles à l’occasion de la présidence tchèque de l’Union, fait reparler d’elle. Son auteur, le plasticien David Černý a fait savoir qu’il voulait l’enlever avant le délai prévu.

En dépit de la controverse que la sculpture, montrant sous une forme parodique et ironique les vingt-sept pays membres de l’Union, a provoquée, elle devait rester sur place jusqu’à la fin juin, date jusqu’à laquelle la République tchèque assure sa première présidence européenne. Critiqué par les uns et applaudi par les autres, l’ouvrage s’est entre-temps tant bien que mal domicilié dans les locaux bruxellois."

L'artiste marque ainsi son désaccord avec l'évolution politique dans son pays depuis la chute du gouvernement il y a environ un mois.

Rétrospective de Damien Hirst à Kiev

Une info de l'AFP, sous le titre : "La plus grande rétrospective de Damien Hirst attire les foules à Kiev"

"Requin coupé en deux et trempé dans du formol, moulage de vache éventrée: la plus grande rétrospective des œuvres du britannique Damien Hirst, considéré comme l'artiste contemporain le plus cher au monde, attire les foules à Kiev. Une centaine d’œuvres créées depuis le début des années 90, dont une première mondiale de son cycle de peintures de crânes, sont exposées au Centre d'art Pintchouk, dans la capitale ukrainienne, jusqu'à la fin septembre.Parmi elles figurent les travaux les plus célèbres de l'artiste, dont "La mort expliquée", un requin coupé en deux et mis dans le formol et "La Promesse d'argent", moulage d'une vache pendue sur un crochet et dont les entrailles sont étalées sur le plancher, avec des billets irakiens."
Suite de l'article sur : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h-q27moruGTNSK-tUUFHECTtRQLQ

Gavrinis, l'île de la création

Le sculpteur allemand Arda est l'auteur de ces lettres monumentales que l'on découvre en arrivant sur l'île. Photo : Ouest-France

Lu dans le quotidien Ouest France :

"À l'entrée du golfe du Morbihan, le propriétaire de l'île, passionné d'art contemporain, la met à disposition de jeunes sculpteurs, peintres et photographes.
L'île de Gavrinis, dans le golfe du Morbihan, est connue pour son cairn, magnifique monument mégalithique construit au moins 4 000 ans avant Jésus-Christ. Plaisanciers et navigateurs connaissent aussi les contours de cette île dont la plus grande partie des 15 ha est une propriété privée, acquise voilà trois ans par un enfant du pays de Lorient, Pierre-Ange Le Pogam, 54 ans. Il a fait fortune dans le cinéma, aux côtés de Luc Besson, son compère.Ce que l'on sait moins, c'est sa passion pour l'art contemporain. « Après avoir acheté Gavrinis, j'ai eu envie de la mettre à la disposition d'un certain nombre de jeunes artistes pour qu'ils y créent des oeuvres. » Ainsi, depuis un mois, ils sont quatorze, dont six Allemands, à avoir investi l'île."

29 avril 2009

Ruangsak Anuwatwimon, le coeur de la matière

La "GMT+7 art&design gallery" se présente comme "a bridge between Thailand and Europe". On peut y découvrir une exposition sous le titre "HUMAN vs NATURE" qui réunit un designer et un artiste, inconnus sous nos latitudes. Nous avons été plus particulièrement intéressés par la nature des matières premières employées dans l'installation ""Hash Heart Project" de l'artiste Ruangsak Anuwatwimon, tant sur le plan technique que par leur force symbolique...

"Trough the spectrum of death and its rituals, Ruangsak presents us with a major installation work made of human hearts shaped sculptures. After collecting dead animals and having these bodies go through the ritual of cremation, the ashes and remains are mixed with natural resins in order to create the human hearts."
Autrement dit pour simplifier, un mélange de cendres et restes d'animaux après crémation, liés par des résines naturelles et moulés en forme de coeurs humains.
Du 7 mai au 10 juin 2009, au 258 chaussée d'Ixelles à 1050 Bruxelles.
D'autres documents à propos de l'artiste : http://www.artscenetv.net/gallery/whitespace/

27 avril 2009

Daniel Buren dans le vent, Beaufort03

"Le vent souffle où il veut", installation de Daniel Buren , dans le cadre de Beaufort03 (Photo Catweasel Productions). Les premières images de la manifestation commencent à se trouver sur le net.

Photo Pieterbie

Getty Images

Andrew Rogers, sculpter le désert

Ratio, pierre (?), 2004, Arava Desert, 32m x 8m (h)


"The desert of Arava in Israel is an arid desolate place, but for Australian sculptor Andrew Rogers, it's a source of inspiration. With the help of local architects and masons, the artist has created geoglyphs, massive land sculptures that are found in ancient cultures throughout the world. In a land which has seen the birth of religions and civilisations, stone has long been central to the relationship with God. Sacred stones represent a direct link with the divine but they're also the source of contention and conflict. This duality lies at the heart of Rogers's art. His aim is to celebrate the human spirit overcoming adversity. He is also interested in the relationship between the sculpture, the site and the environment. Most of his creations blend harmoniously into the landscape and can be best seen from the air while others tower dramatically over the surrounding desert. This beautifully shot film both reveals the original vision of an artist and the raw beauty of the Arava desert."
Commentaire enthousiaste à propos de la vidéo (YouTube) consacrée aux sculptures installées par Andrew Rogers dans le désert d'Arava (Israël); un peu trop "Dix Commandements" peut-être... : http://www.youtube.com/watch?v=KNC-Bx24iZ0

Le site de l'artiste : http://www.andrewrogers.org/
Un article de "Sculpture Magazine" : http://www.sculpture.org/documents/scmag04/april04/rogers/rogers.shtml
Le prochain projet brésilien de Andrew Rogers : http://lanic.utexas.edu/project/etext/llilas/outreach/fulbright07/Amrhein_StudentProposals.pdf La page wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Andrew_Rogers_(sculptor)

Un site consacré aux oeuvres de "grand fomat" vues du ciel : http://francais.gearthhacks.com/dlcat39/Words,-symbols,-artwork,-mazes-énorme.htm

26 avril 2009

La Force de l'Art au Grand Palais

ANITA MOLINERO Poubelles en PVC fondues . Le Figaro/ François Bouchon


"La deuxième édition de La Force de l'Art accueille 43 jeunes artistes. Une manifestation qui entend donner une vision plus dynamique de la création dans notre pays.
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'art contemporain, sans jamais oser le demander ? Envie d'en découdre avec cette discipline discordante qui envahit les salons les plus bourgeois aux dépens des commodes XVIIIe et de l'École de Paris ? La Force de l'Art 02 attend tous les publics, les curieux et les rétifs, les allergiques et les passionnés, pour un cours intensif de quelques semaines.
"
Une exposition sous le principe de "l'invitation encadrée" de "jeunes artistes" (dits les résidents), par six grands artistes (dits les visiteurs) dont Buren, Lavier, Pierre et Gilles, Annette Messager ou Orlan dont nous venons de parler. Quelques installations spectaculaires... dont "Phoenix canarienis, jardin de la petite Afrique", de Didier Marcel ou "Sans titre, Silence is sexy" de Bruno Peinado.
Avec (se référer à la page du site "La Force de l'Art pour le bon fonctionnement des liens) : Boris Achour Kader Attia Véronique Aubouy Fayçal Baghriche Gilles Barbier Olivier Bardin Dominique Blais Michel Blazy Xavier Boussiron et Arnaud Labelle-Rojoux Alain Bublex Butz&Fouque Stéphane Calais Mircea Cantor James Coleman Pascal Convert Damien Deroubaix Dewar&Gicquel Nicolas Fenouillat Jean-Baptiste Ganne Fabien Giraud et Raphaël Siboni Grout/Mazéas Fabrice Hyber Le Gentil Garçon Guillaume Leblon Frédérique Loutz Stéphane Magnin Didier Marcel Philippe Mayaux Anita Molinero Bruno Peinado Philippe Perrot Julien Prévieux Cannelle Tanc et Frédéric Vincent Fabien Verschaere Wang Du Virginie Yassef
Suite de l'article du quotidien Le Figaro :
Le site de la manifestation : http://www.laforcedelart.fr/02/

24 avril 2009

Le jeu de la sculpture au Rijksmuseum

Artus I Quellinus (1609-1668), Lévrier, 1657 . Bois - 36 x 70,5 cm . Amsterdam, Rijksmuseum. Photo : Rijksmuseum

"Plusieurs sculptures acquises par le Rijksmuseum, grâce à la loterie
Alors qu'en France l'institution d'une taxe sur les loteries, voire la création d'une loterie spécifique dont les revenus seraient utilisés pour la restauration des monuments historiques, voire pour les acquisitions d'œuvres d'art, est régulièrement évoquée par le gouvernement sans que cette idée ne trouve encore le début d'une concrétisation, d'autres pays mettent déjà à contribution les jeux de hasard pour enrichir leur patrimoine.
Le Rijsmuseum vient ainsi de faire entrer dans ses collections pas moins de cinq sculptures grâce à la loterie culturelle néerlandaise, BankGiro Loterij. "


Suite de l'article sur : http://www.latribunedelart.com/Nouvelles_breves/Breves_2009/04_09/Acquisitions_Sculptures_Rijksmuseum_1004.htm

22 avril 2009

Sculptures dans le vent : Berck-sur-Mer


Du 18 au 26 avril 2009, se déroulent les 23 èmes rencontres internationales de cerfs-volants de Berck-sur-Mer (F); des cerfs-volants mais aussi des machines à vent; des démonstrations, beaucoup de "jouets" , mais aussi quelques pièces plus artistiques... et beaucoup de savoir faire.
Le site de la manifestation avec des infos quotidiennes : http://www.cerf-volant-berck.com/

Kawamata à Bordeaux

Kawamata à Bordeaux. Photo Bordeaux Actu- Bruno Morel

Tadashi kawamata était ce 21 avril à Bordeaux pour fair ses repérages en vue de l’événement culturel bi-annuel de Bordeaux Evento, du 9 au 18 octobre 2009.

L'artiste est aussi attendu à "Estuaire 2009" à Lavau-Sur-Loire (Nantes) en juin.

Sculpture numérique : Biennale INTERSCULPT 2009


"De la Terre aux étoiles: les voyages des Darwinautes

Cette année, dans le cadre de la Fête de la Science 2009, mais aussi en référence à l'Année Mondiale de l'Astronomie et l'Année Darwin, l'association ARS MATHEMATICA propose donc une nouvelle édition de la biennale INTERSCULPT.3 thématiques principales seront explorées, qui feront l'objet d'un symposium et d'une grande exposition:

- La vie extraterrestre
- Les géométries de l'univers
- L'Humanité d'une Terre à l'autre

Le premier sujet concerne l'exobiologie, la recherche de la vie dans l'espace. Où en sont les scientifiques? Comment les artistes en rêvent-ils ? Le second sujet nous fait aborder la physique et les mathématiques. La structure, les équations de l'univers passionnent les chercheurs; mais un bon nombre de cybersculpteurs sont aussi inspirés par des géométries plus ou moins étranges ! Le troisième sujet recouvre en fait deux thèmes différents: l'un, biologique, est celui de notre possibilité ou non de vivre dans l'espace, sur d'autres planètes; l'autre, éthique, psychologique et philosophique, est celui de notre responsabilité de terriens envers notre propre planète, et les lieux à l'entour que nous avons commencé d'explorer ... et de polluer... en 1957 (Spoutnik 1). Le point de vue de l'artiste pourra être critique, ou bien relever de l'enthousiasme pour le "Space Art".Cette manifestation ne sera pas une rencontre élitiste de spécialistes: elle sera ouverte à tous. Les conférenciers invités seront priés d'être les plus clairs et les attractifs possibles avec moult illustrations de leurs propos."
Du 13 au 22 novembre 2009 à Metz (F); expositions, spectacles, conférences.

21 avril 2009

Orlan au Musée Grévin: le corps décalé


SÉRIE: BUMP LOAD , SCULPTING BRUSHING PROTOTYPE LUMINEUX N° 1 ,
Techniques mixtes :plexi, résine, verre fusing, aluminium, cellule infra rouge, LED... 2m x 2, 20 m

"Sculpting Brushes est une sculpture inédite d’ORLAN. Cet être hybride, empreint de force et de féminité primitive, reprend les traits du visage de l’artiste. Mi-femme archaïque (préhistorique et tribale), mi-femme futuriste, constituée de matériaux innovants, cette sculpture rappelle combien ORLAN excelle dans le mixage des temps et des civilisations. Un dispositif interne lumineux lui donne vie et lui permet de réagir en fonction de la présence du spectateur."

"Du 24 avril au 1er juin 2009, dans le cadre de La Force de l’Art 02, le musée Grévin accueille une œuvre de l'artiste Orlan. Accueillir une artiste aussi décalée, par rapport à la tradition de cette institution, est à la fois un challenge et une première. Pourtant, ce décalage n'est qu'apparent. Orlan a toujours considéré son propre corps comme matériau favoris pour la construction de son œuvre. En effet, fidèle à la problématique de la représentation du corps, l'artiste rejoint, sur ce point crucial, le thème privilégié du musée Grévin."

Le site de la manifestation : http://www.laforcedelart.fr/02/

Le site du musée : http://www.grevin.com/node/839

Le site de l'artiste : http://www.orlan.net/

18 avril 2009

Google Earth et le land art

Mais où est Charlie? Faites un tour sur Google Earth...


Les techniques évoluent, l'art aussi... De nombreux artistes détournent (ou récupèrent, question de point de vue) les possibilités offertes par les nouvelles technologies et les communautés du net.


Par exemple, voir cet article : http://blog.lefigaro.fr/hightech/2008/04/ou-est-charlie-sur-google-eart.html et aussi : http://blog.lefigaro.fr/hightech/2009/04/vous-reprendrez-bien-un-peu-da.html du même auteur.

16 avril 2009

Carlo Sarrabezolles, sculpteur de béton



"Carlo Sarrabezolles (1888-1971) fut l’artiste inventeur de le technique de taille directe sur le béton. Le Square de Vergennes, magnifique lieu construit par Mallet-Stevens et dédié au Design, lui consacre une exposition initiée par les villes de Roubaix, Reims, Mont-de-Marsan, et Chambéry. Trop peu connu, ce grand sculpteur a pourtant participé à de grands décors sculptés : "Les Eléments" pour l’exposition internationale de 1937, les géants "Phinaërt et Lydéric" au beffroi de Lille."

Le Square de Vergennes, entrée au 279 rue de Vaugirard, Paris 15e.


Le site consacré à l'artiste, est assez complet sur le plan biographique mais il manque d'illustrations : http://sarrabezolles.chez-alice.fr/index.htm


"(...) Ce qui est nettement prodigieux et déconcertant, c'est que toutes ces figures ont été exécutées par assises de deux mètres cinquante en commençant par le bas, sans maquette ! C'est-à-dire que, installé sur son échafaudage, sans recul, sans dessin préparatoire, l'artiste attaque le béton décoffré, taille la base de chacun de ses personnages en tournant à l'entour du clocher, et ce n'est qu'après avoir terminé au bout de huit jours environ cette première assise qu'il peut entamer l'ensemble des bustes et enfin les têtes. J'insiste sur ce fait: ce n'est pas une statue qui se continue mais tout un ensemble. Il faut abandonner la draperie romaine pour tailler l'écu fleurdelisé, accentuer le pli d'une robe de bure, révéler la richesse d'une vieille chasuble; sans arrêt passer de la sérénité d'un saint Benoît à l'extase d'un saint Thomas d'Aquin, à la sagesse de saint Augustin(...)"

Extraits de l'article "Carlo Sarrabezolles, sculpteur de béton", par J. de la Ruwière dans " Clarté ", 1932.

14 avril 2009

Berlinde de Bruyckere, "we are all flesh"

"Somptueuse est la présentation d’une sculpture de Berlinde de Bruyckere..." C'est en ces termes que "Lunettes rouges" (blog arts plastiques du journal le monde) évoque cette expo à la galerie d’art classique Colnaghi de Londres ; les sculptures sont exposées en vis à vis de peintures de Luca Giordano, un peintre baroque napolitain du 17ème siècle (1634-1705 ); jusqu’au 2 mai 2009 : http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2009/04/13/quelques-galeries-londoniennes/
La galerie : http://www.colnaghi.co.uk/are-all-Flesh-Berlinde-Bruyckere-and-Luca-Giordano-DesktopDefault.aspx?tabid=10&tabindex=9&eventid=6578

Sculpture en boucle : Cinthia Marcelle


Remarquée sur le blog de "Lunettes rouges" (hébergé par le monde), cette vidéo "TO COME TO" de l'artiste brésilienne Cinthia Marcelle ( 2009). http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2009/04/13/quelques-galeries-londoniennes/
Quelque chose qui touche à l'infini... certaines grandes pages du land art nous reviennent en mémoire.
A propos de l'artiste : http://www.transnational.org.uk/people/96-cinthia-marcelle ou http://www.biennale-de-lyon.org/bac2007/fran/notices/volz01.htm
La vidéo est visible sur le site de Vimeo : http://www.vimeo.com/cimarcelle

Charles Avery

"Aleph Null Head", Charles Avery. Photograph: Sarah Lee


A voir à la Tate Modern, dans le cadre de "Altermodern, Tate Triennal 2009" , sous la direction de Nicolas Bouriaud ("curated by") , l'artiste Charles Avery, connu d'abord pour ses dessins et illustrations dont l'inspiration est puisée dans la littérature fantastique.
"Altermodern: Tate Triennial 2009" , jusqu'au 26 avril à la Tate Britain : http://www.tate.org.uk/britain/exhibitions/altermodern/
Et ne ratez pas les aventures de "Chipiski "qui vous apporteront quelques lumières sur le concept de l'altermodernisme...

Plusieurs articles du Guardian à propos de l'artiste : http://www.guardian.co.uk/artanddesign/2008/sep/17/charles.avery et le (très)critique http://www.guardian.co.uk/artanddesign/jonathanjonesblog/2009/feb/19/charles-avery-island-fantasy ; mais encore http://www.guardian.co.uk/artanddesign/2008/sep/07/art1 où est évoquée une éventuelle nomination au Turner Prize... (voir l'historique sur : http://www.tate.org.uk/britain/turnerprize/history/yearbyyear.shtm )

Charles Saatchi, "Star ac" pour jeunes artistes

"Mickey him", portrait de Charles Saatchi par l'artiste canadien Robert Gordon

Sous le titre "No crise pour Charles Saatchi, collectionneur d’art à Chelsea", Agnès Poirier analyse dans Télérama l'évolution du phénomène Saatchi, son adaptation à la crise actuelle avec parmi d'autres sa "Star ac"pour jeunes plasticiens anglais :
"Aujourd'hui, alors que Londres s'enfonce chaque jour un peu plus dans la crise, le mentor de Damien Hirst et de tous les enfants terribles de l'art britannique, le collectionneur en chef du Royaume-Uni, l'homme qui a « fait » le marché, le grand Charles Saatchi, annonce le lancement, en association avec la BBC, d'une sorte de « Star ac des jeunes artistes ». Une centaine d'artistes sélectionnés ; dès la seconde émission, ils ne seront plus que cinquante ; à la troisième, Charles Saatchi choisira les six élus qui auront droit à trois mois d'enseignement filmé avec des stars de l'art comme professeurs. L'heureux gagnant verra ses œuvres exposées à la Saatchi Gallery, 7 000 mètres carrés sur King's Road, qui abrite une collection personnelle de 2 500 pièces. Pour Jonathan Jones, critique d'art du Guardian, Charles Saatchi, « le Citizen Kane du monde de l'art », s'est réinventé, avec cette Star ac, « en Andrew Lloyd Webber de l'art ». Andrew Lloyd Webber, le roi des comédies musicales anglaises depuis vingt-cinq ans..."

Ensemble de l'article sur le site de Télérama :
La page pour les inscriptions (clôturées à ce jour) : http://submityourart.princesstv.com/
Le blog de Jonathan Jones, journaliste et critique d'art du Guardian : http://www.guardian.co.uk/artanddesign/jonathanjonesblog

10 avril 2009

Sculptures de sable 2009

Le Touquet 2009, comme si vous y étiez. Photo de Jean-Pierre Brunet dans La Voix du Nord


Comme si vous y étiez...le Touquet 2007


Sujet déjà évoqué mais qui revient chaque année avec la belle saison...


Et si vous alliez au Touquet du 11 avril au 30 août 2009, sur le thème "Le Touquet Royal, La Saga des Rois de France" ; voir le site qui vous propose quelques infos techniques et documents des précédentes éditions : http://www.sculpturesdesable.com/


"L'édition des sculptures de sable 2009 retrace l'histoire des rois de France du sacre de Clovis en 481 jusqu'en 1848, l'année où Louis-Philippe 1er abdique.Une exposition sur presque1400 ans de règne regroupés sous 4 périodes, articulées autour d'une ou plusieurs scènes centrales : Le Moyen Âge, La Renaissance, La Monarchie absolue des Bourbons, De l'Empire à la République. L'exposition des Sculptures de Sable 2009 propose une approche actuelle du sujet. Évoluant à travers des scènes de vie royale, spectateur du passé, le public sera confronté aux grands événements de jadis mais aussi aux intrigues royales connues et méconnues."

Pour quelques infos complémentaires, le dossier de presse 2007 : http://www.letouquet.com/upload/evenement/fichier/dossierdepresse.pdf

09 avril 2009

Alberto Giacometti, "du bon usage des outils..."


La radiographie d'une sculpture en plâtre du Grison Alberto Giacometti révèle une surprise.
La «Femme au chariot» contient bien des secrets. (Photo: www.nrw-museum.de)
L'artiste a placé une lime, une vrille, du fil de fer et une planche pour stabiliser «Femme au chariot» (1943), œuvre conservée par un musée allemand.
Directeur adjoint du musée Lehmbruck à Duisbourg, Gottlieb Leinz qualifie vendredi la découverte de «sensation» à l'agence de presse allemande dpa. La sculpture en plâtre mesure 1,5 mètre de haut pour quelque 30 centimètres de largeur et d'épaisseur. Elle est placée sur un petit chariot en bois haut de 10 centimètres.
La statue estimée à plusieurs millions de francs a fait l'objet d'une radiographie en vue d'une exposition en 2010. Il s'agissait d'établir si elle pouvait être transportée sans dommage.
Peintre et sculpteur, Alberto Giacometti est surtout connu pour ses représentations humaines filiformes coulées dans du bronze. Il est mort à Coire en 1966.
La sculpture en plâtre implique que le matériau soit soutenu par une structure rigide. Il existe plusieurs méthodes, dont l'emploi d'armature métallique. Source: SDA/ATS Info touvée sur : http://www.20min.ch/ro/news/insolite/story/28499187

Paul Fryer, sculptures électriques


Pieta, cire, bois et cheveux naturels; Courtesy private collection

Découvert sur le site du Figaro : http://www.lefigaro.fr/actualites/2009/04/07/01001-20090407ARTFIG00291-confidentiel-la-proposition-de-sarkozy-a-dsk-.php
"La cathédrale de Gap accueille, depuis samedi, une œuvre qui suscite la polémique : une sculpture représentant le Christ mort sur une chaise électrique. «Le scandale, ce n'est pas le Christ assis sur une chaise électrique. S'il était condamné à mort aujourd'hui, on utiliserait les instruments barbares pour donner la mort qui ont encore cours dans certains pays. Le scandale, c'est notre indifférence devant la croix du Christ, justifie Mgr di Falco Léandri, évêque de Gap et d'Embrun. Cette œuvre est très forte. Les critiques émanent de ceux qui n'ont pas vu l'exposition et qui n'ont vu que des photos.» Cette sculpture de Paul Fryer appartient à la collection privée de François Pinault."



Le site de l'artiste : http://www.paulfryer.net/ ; voir les photos : beaucoup d'oeuvres "électriques".


Telstar Installation View

D'autres documents sur le site de la galerie Dickinson : http://www.simondickinson.com/exhibitions/2008-10-15_paul-fryer-let-there-be-more-light/#

Sculpture à l'écran : Europos Parkas


La plus grande sculpture réalisée avec des écrans de télévision, dans un parc de sculptures en Lituanie; voir les détails sur cette installation de l'artiste lituanien Gintaras Karosas et la présentation du parc Europos Parkas: http://www.europosparkas.lt/Infomedis/infotree.htm

Parmi d'autres infos, les vidéo consacrées à ce travail; à découvrir sur le site du parc (que l'on retrouve en cherchant le site de l'artiste) : http://www.europosparkas.lt/artisthouse/

Les "grands projets" des municipalités : "La Femme-Loire"


La Femme-Loire, le grand projet (...haute comme six étages...) du sculpteur Michel Audiard (rien à voir avec celui de "Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages ") progresse depuis 25 ans, pour le plus grand plaisir des habitants de la ville de Tours (F)... L'artiste est par ailleurs défini sur un site comme "l’un des plus grands créateurs de stylos au monde"...
Voir un des articles sur le site "maville.com", consacré à l'actualité des régions françaises. http://www.tours.maville.com/actu/actudet_-La-Femme-Loire-interesse-les-futurs-ingenieurs-_loc-857252_actu.Htm

Le site de l'artiste : http://www.audiard.com/

Histoires de sculpture : Gualtiero Busato


Trouvée dans le quotidien Ouest France, sous la plume de Arnaud WAJDZIK, une histoire de sculpteur parmi d'autres : celle du projet de Gualtiero Busato dont la sculpture qui devait prendre place dans le quartier Desjardins à Angers (F) ne vera finalement pas le jour. Cette histoire n'a rien d'extraordinaire, elle a cependant le mérite de nous faire réfléchir...

Il y a trois ans, Gualtiero Busato, un sculpteur de 68 ans, spécialiste de la fonte à cire perdue et du bronze (1), accepte de créer une 3ème œuvre d'art pour la Ville d'Angers. Il est déjà l'auteur de la Fontaine du dialogue, place Romain, et du Messager, place La-Fayette. C'est un fait divers angevin qui l'inspire. En 2005, la présidente d'une maison de quartier profère des insultes racistes à l'encontre d'un animateur d'origine tunisienne. L'affaire se termine au tribunal. Une manifestation de soutien à l'animateur avait choisi pour cadre la place Romain. Juste devant la Fontaine du dialogue...Le fait que son œuvre a été choisie pour ce rassemblement antiraciste va donner à Gualtiero Busato l'idée de proposer à Angers une 3e sculpture. Il veut une oeuvre « utile » et l'écrit au maire, croquis à l'appui. Il signe un contrat de 200 000 € avec la municipalité. Un an de travail. L’œuvre représente une fillette asiatique, une vieille dame, un homme jeune, une femme africaine et un ado qui s'associent dans une chaîne humaine. Une école en fait sa carte de voeux pour l'année 2006... L'emplacement est choisi : ce sera le quartier Desjardins. Mais il y a un an, Busato change subitement d'avis. « J'avais pratiquement terminé. J'ai regardé cette statue, encore et encore. Cela ne correspondait pas à mon style ! Alors j'ai décidé de renoncer à ce projet, du jour au lendemain. J'ai tout cassé, et j'ai renvoyé l'acompte versé par la Ville d'Angers. Ça a fortement impressionné le maire ! » La Chaîne humaine ne viendra jamais dans le quartier Desjardins. Mais cette œuvre ne tombera pas pour autant aux oubliettes. Busato a été contacté par le centre Pompidou, qui veut conserver les documents ayant trait à cette œuvre morte-née...

Stella McCartney, sculpture de cristal

La sculpture "Lucky Spot", un cheval haut de 3 mètres, constituée de plus de 8000 cristaux Swarovski, s'installe à nouveau au château médiéval de Belsay, dans le Northumberland (GB). Stella Mc Cartney, fille de l'ex-Beatles, l'avait créée pour les lieux dans le cadre de l'exposition «Fashion at Belsay» en 2004.

Pourquoi ne pas commencer par le site (uniquement consacré aux activités fort "bling bling") de la charmante personne : http://www.stellamccartney.com/


Explorer Swarovski Crystal Palace http://www.swarovskicrystalpalace.com/Content.Node/index.en.html#/home ; le site parle de ces fameux cristaux qui ont inspiré les designers les plus en vue : vaut le détour pour quelques superbes réalisations (navigation un peu fastidieuse).

03 avril 2009

Rome, sainte sculpture

Enrico T De Paris


"Ville antique par excellence, Rome se laisse envahir pendant trois jours par l'art contemporain avec des centaines d'oeuvres modernes et parfois dérangeantes installées au coeur de vénérables palais. Le Palazzo Venezia - célèbre pour son balcon d'où Mussolini haranguait les foules - s'encanaille avec d'étonnantes créations: derrière un couple de squelettes qui fait l'amour sur le sol, une petite boule en verre enferme un pape entouré de créatures nues."
Suite de la dépêche de l'AFP : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hAzFnzqv09qcgFUnbjX6SyYfGbAg
Avec parmi d'autres David LaChapelle, Christo, ... Cette manifestation se déroule sur trois jours(du 2 au 5 avril) sous le nom de "The Road to Contemporary art" .

Le site de l'artiste : http://www.enricotdeparis.net/

Le site de l'expo : http://www.romacontemporary.it/en/index.html

01 avril 2009

Jimmie Durham, sculpture protéiforme

Still Life and Xitle2007Collection Cesar Cervantes, Mexico

La présentation sur le site de "Evene":
Le musée d'Art Moderne de la ville de Paris présente à l'ARC une exposition de Jimmie Durham, qui retrace son parcours depuis son installation en Europe en 1994, à travers une soixantaine d'oeuvres dont certaines inédites. Sculptures, installations, peintures, dessins, performances, vidéos et photographies, le travail de Jimmie Durham est protéiforme et résulte souvent d'un processus d'assemblage et de juxtaposition de matières brutes ou d'objets trouvés. Créés en effet à partir de matériaux naturels ou manufacturés ainsi que de vestiges ou de rebuts, ses travaux opèrent par ces rapprochements inattendus, un détournement du réel avec violence et humour.
Voir l'ensemble de la critique : http://www.evene.fr/culture/agenda/jimmie-durham-26489.php

"Jimmie Durham. Pierres Rejetées..." : du 30 janvier au 12 avril 2009 à l'ARC, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris.

Le site du Musée d'Art moderne de la Ville de Paris : http://www.paris.fr/portail/Culture/Portal.lut?page_id=6450&document_type_id=2&document_id=63445&portlet_id=15515

Quelques images sur le site de la galerie Michel Rein : http://www.michelrein.com/AR_Artiste.lasso?Artistes::Artiste=Jimmie%20Durham