Articles les plus consultés

30 juin 2011

Les Territoires des Frères Chapuisat

Bex et Arts fête cette année ses 30 ans. Depuis 1981, la triennale propose au public un regard sur la sculpture suisse. Présentées dans le contexte romantique du parc de Szilassy, les expositions
qui se succèdent à ciel ouvert offrent une occasion privilégiée de rencontre entre le public, les artistes et les milieux professionnels de l’art contemporain. 25 000 visiteurs sont attendus et 39
œuvres sont produites spécifiquement pour le site par 45 artistes... Intitulée TERRITOIRES, cette édition renvoie aux questions de délimitations. A celles, concrètes, du parc de Szilassy et de son environnement, conçu sur le mode des jardins à l’anglaise, et à celles, plus immatérielles, au coeur même de l’histoire de l’art «en cours d’élaboration». En effet, si l’on considère que le terme «sculpture» regroupe différents médias, il devient trop étroit pour englober la diversité des pratiques artistiques actuelles et le territoire même de ce mot est fluctuant... Extraits du communiqué de presse de la manifestation : http://www.bexarts.ch/uploads/2011/presse/communiques_presse/Bex_Arts_communique_11_04_12.pdf


Parmi les artistes présentés dans cette exposition, nous avons particulièrement apprécié la "Concrétion" des Frères Chapuisat; ils confirment une fois de plus leur talent, décliné aux quatres coins du monde depuis près de 20 ans. Des oeuvres monumentales qui allient la rigeur et le savoir faire du compagnon au spectaculaire sans paillettes, le sensible à l'intelligence; à découvrir absolument sur leur site régulièrement mis à jour : http://www.chapuisat.com/x/

TERRITOIRES, Sculptures dans le parc de Szilassy, Triennale, 11e édition, 2011; du 11 juin au 25 septembre 2011.

Sujet découvert sur : http://www.hebdo.ch/art_a_ciel_ouvert_111269_.html où l'on pourra découvrir d'autres expositions made in Switzerland comme à Môtiers, Verbier, mais aussi Lausanne, Champex, Valangin... sous un jour plutôt optimiste : "Les expositions de sculptures en plein air abondent en Suisse romande. Les plus ambitieuses témoignent du renouvellement du genre sculptural. Il était temps!"

13 juin 2011

Pe Lang, sculpture "robonanique"

À travers ses œuvres mécaniques et minimalistes, l'artiste Pe Lang développe un travail subtil, basé sur l'art de la précision. C'est une nouvelle fois le cas dans cette installation singulière qui met en scène de petites gouttes d'eau...
... Pour sa dernière création en date, l'artiste a ainsi conçu une sorte de système robotisé, muni d'une pipette capable de venir déposer, sur une matière spéciale, 21 gouttes d’eau sur 21 rangées formant ainsi une grille de micro-billes bien rondes. Ce n'est qu'une fois l’eau totalement évaporée au bout d'environ 300 minutes (soit 5 heures), que le processus se remet alors automatiquement en marche. Pe Lang entend ainsi avec son œuvre à la fois étrange et fascinante, explorer les thèmes du contrôle des forces et de la précision mécanique...
Extraits d'un article paru sur le site gentside : http://www.gentside.com/eau/il-fait-de-l-039-art-avec-des-gouttelettes-d-039-eau_art23524.html

La page viméo de l'artiste qui rassemble une dizaine de ses créations : http://vimeo.com/user2867678/videos
Son site (vidéos grands formats) : http://pelang.ch/





"moving objects nº 485" (2010), pièce unique
Moteur, 1.836 sphères (9,5mm de ø). Dimensions : 140 x 100 cm


Découvrir également ce site très intéressant qui propose des artistes (dont Pe Lang) "qui interrogent les relations intermédias son/image/objet/espace" : http://festival-interstice.net/index2.html

02 juin 2011

La sculpture du futur... vue par Saatchi

Roger Hiorns, "Copper Sulphate Chartres & Copper Sulphate Notre-Dame" (1996)(détail). Constructions en carton peint et croissance de cristaux de sulfate de cuivre. 137 x 125 x 65 cm.

Peter Buggenhout, "The Blind Leading The Blind #21 "(2007). Poussière domestique, cheveux, bois, polyuréthane, mousse, aluminium, polyester, polystyrène. 117 x 105 x 184 cm.

Sterling Ruby,"Kiss Trap Kismet" (détail)(2008). Tuyau PVC, uréthane, bois, mousse expansée, aluminium, peinture en spray. 300 x 384 x 122 cm


A quoi ressemblera la sculpture de demain? Du figuratif? De l’abstrait? Du monumental? Du microscopique? Un peu de tout à la fois, probablement. C’est en tout cas ce qui ressort du bilan établi par la Saatchi Gallery, qui mêle aussi bien les écrans de télévision de David Batchelor que les constructions en mousse de polyuréthane de Sterling Ruby, les montagnes de poussière de Peter Buggenhout ou les personnages réalistes et gigantesques de Martin Honert. On dit que la sculpture n’intéresse plus le grand public. En réalité, dès qu’elle prend l’aspect d’installations spectaculaires, elle impressionne, soulève la polémique (on le voit à Versailles avec Bernar Venet) et attire les visiteurs.Extrait de la présentation de l'exposition sur le site ART aujourd'hui.info : http://www.artaujourdhui.info/art-aujourdhui-hebdo-00486.html

http://www.blogger.com/img/blank.gif
Pour voir l'ensemble des artistes exposés et des liens vers des expositions précédentes : http://www.saatchi-gallery.co.uk/artists/sculpture/
«The Shape of Things to Come» : Saatchi Gallery, du 27 mai au 16 octobre 2011.
Avec la participation de : David Altmejd, John Baldessari, David Batchelor, Matthew Brannon, Peter Buggenhout, Björn Dahlem, Berlinde De Bruyckere, Folkert de Jong, Roger Hiorns, Martin Honert, Thomas Houseago, Joanna Malinowska, Kris Martin, Matthew Monahan, Anselm Reyle, Sterling Ruby, Dirk Skreber, David Thorpe, Oscar Tuazon et Rebecca Warren.


A lire, l'article du monde : http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/06/15/la-sculpture-n-est-pas-morte-c-est-saatchi-qui-le-dit_1536440_3246.html

01 juin 2011

SOFTlab, l'universalité des formes...




"CHROMAtex.me" est une installation créée et produite par SOFTlab pour la bridgegallery (Lower East Side of Manhattan). L'installation était visible du 26 aout au 26 septembre 2010.

Cette structure est constituée de plus de 4000 éléments de papier photo. Chaque panneau a une forme et une couleur spécifique pour prendre place dans la forme générale. La structure est maintenue en forme par 17.000 clips. A découvrir absolument, le site très ludique de SOFTlab : http://www.softlabnyc.com/


Toute ressemblance avec une œuvre monumentale actuellement exposée à Paris serait purement fortuite...